Le 8 Mars Journée Internationale des femmes – 2015 Année de Résistance

image_pdfimage_print

Brief von Nursel Kilic an die Weltfrauenfemmes kurdes contre la barbarie

Objet : message 8 mars pour la conférence

Chère Amies de la Conférence Mondiale des Femmes nous vous joignons cette appel pour la Journée Internationale du 8 mars 2015 !

Nous vous informons que nous serons partout en marche en Europe pour commémorer le combat des femmes kurdes à Sinjar et Kobane. Nous vous invitons à commémorer enssemble ou que nous soyons la mémoire des femmes combattantes de Kobané qui aujourd’hui est libéré.

Le 8 Mars Journée Internationale des femmes

2015 Année de Résistance

En ce jour du 158ème anniversaire du 8 mars, les femmes de la planète entière poursuivent une lutte intensive contre le système patriarcal. Rappelons nous, qu’en 1857, 129 femmes travailleuses ont lutté au prix de leur vie contre ce système de domination masculine. Ces femmes ont dit stop au système de domination qui règne depuis des millénaire. Les cris et les pas de cette lutte font toujours écho dans les rues du monde entier. Cette force révolutionnaire qui luttant contre les inégalités, le sexisme et toutes les sortes de violences, continue de grandir aujourd’hui et poursuit son chemin pour de défendre toutes les valeurs humaines.

Bien que, le 16 décembre 1977,  Les Nations Unies ont adopté la journée du 8 mars comme la  « Journée Internationale des Femmes », journée de lutte internationale ; il s’avère qu’à ce jour la majorité des Pays membres de l’ONU n’ont toujours pas officiellement reconnu ce jour. Ce qui favorise toutes sortes de discriminations et d’approches à dominance masculine envers la femme. Confronté à toutes ces attaques, elles se mobilisent, s’organisent, et deviennent une force distincte au sein de la société. Mais ce sont ces femmes qui deviennent elle-même les cibles potentielles dans un système de domination masculine. Les attaques perpétrées contre les femmes qui luttent s’accentuent, restent non identifiées et se transforment en un féminicide systématique. Le féminicide sévit dans tous les coins du Monde, en Europe  comme en Afrique et au Moyen Orient. Cette atrocité agit contre la femme en ne prenant compte aucune valeur humaine, aucune règle de guerre, et annihilant toutes les limites de la conscience humaine.

Face à ces attaques, les femmes ont toujours su se mobiliser, lutter et résister. Les femmes du monde ont toujours été architectes de solidarité et continuent de l’être. Ce sont elles qui contribuent quotidiennement à l’élévation d’un monde meilleur et pacifique.

Mais aujourd’hui les violences faites aux femmes, tel que l’altérité, l’harcèlement, les crimes d’honneurs, les mariages forcés, le viol, la lapidation, et l’excision, sont sauvagement infligés par le DAESH contre les femmes Kurdes Yézidies, au Chrétiennes, Chiite, Turkmènes, Assyriennes, et Arabes. Au 21ème siècle des femmes sont vendues dans les bazars de l’esclavagisme sexuel. Aucun État, aucune des puissances internationales qui ont procréé le DAESH n’a su intervenir sur le terrain du Moyen Orient et en particulier au Kurdistan, contre cette atrocité. Ils ont livré à la merci de ce système destructeur les femmes, les hommes et les enfants d’une terre mère des civilisations. Contre ce massacre, la seule force motrice de résistance fut les femmes combattantes du YPJ (c’est-à-dire) les unités de défense des femmes du Rojava (Kurdistan Syrien).

Le YPJ ne se limite pas seulement au développement de l’auto-défense militaire féminine, elle prône un esprit de liberté et de résistance dans toutes les consciences. Le YPJ mène un combat pour l’humanité et contre toutes les formes féminicide. Tout comme en 1857, où ces 129 femmes ont donné de leur vie pour ces valeurs, aujourd’hui, le YPJ lutte d’une façon héroïque et déterminée pour préserver tous les acquis universels des droits humains et de la résistance féministe. Ceci pour un monde meilleur, un système démocratique, pacifique et stable. Ainsi, les femmes kurdes mènent une lutte acharnée et quotidienne contre le féminicide, en ne limitant pas le 8 mars, à une seule journée symbolique de lutte et de résistance, mais une lutte quotidienne dans tous les champs sociaux et politiques avec un esprit de résistance et de lutte inspiré de cette même journée. Ce combat de liberté est un combat qui se joint au femme du monde entier.

C’est dans cet esprit que nous appelons les femmes du Monde entier à se réunir autour du symbole de résistance féminine historique du YPJ en ce jour du  8 mars 2015, à porter cette résistance héroïque de Sinjâr à Kobané, du Niger à Gazza, de l’Ukraine à toutes les femmes du monde confrontés à ces attaques. Renforçons notre lutte commune contre le fascisme du système patriarcal !

Représentation Internationale du Mouvement des Femmes Kurdes

KategorienAllgemein