À nous la vie entière – du pain et des roses !

image_pdfimage_print

Les femmes du monde appellent au 1er Mai 2012 :

En 1890, une année après que le 1er Mai a été adopté à Paris comme Journée mondiale de fête des travailleurs, une jeune ouvrière a exprimé ses sentiments sur le 1er Mai : « Quelle idée fantastique de savoir que les exploités, les opprimés du monde entier sont liés entre eux par leurs âmes, qu’ils posent leurs revendications aux dirigeants par tous les moyens dont ils disposent. »

 

Dans ce sens, et dans l’esprit de la Conférence mondiale des femmes en 2011 à Caracas/Venezuela, les « femmes du monde » en Europe appellent toutes les femmes à participer le 1er Mai 2012 aux marches et aux manifestations des syndicats avec leurs demandes, leurs souhaits, leurs revendications et leurs visions d’un monde sans exploitation ni oppression. Les femmes du monde européennes sont actives dans le travail concernant les femmes dans les syndicats, dans le mouvement des travailleurs.

 

À nous la vie entière : du pain et des roses !

 

L’UE est une région de richesses immenses, mais par la domination des puissants groupes industriels européens et de leurs gouverne-ments, elle est un puissant pôle réactionnaire. Le mouvement des travailleurs et le mouvement des femmes lui font front ensemble.

 

Les travailleuses d’Europe, les ouvrières et les femmes syndiquées dans un nouvel essor !

 

D’importantes luttes et les grèves des années passées auraient été impensables sans les femmes des usines, des hôpitaux, des jardins d’enfants, des bureaux, dans le commerce de détail ou dans le service de nettoyage. Au centre du 1er Mai, se trouvent donc les travailleuses et les femmes de travailleurs ainsi que leurs intérêts pour le mouvement combatif des femmes, puisqu’elles font le lien entre les mouvements sociétaux !

 

La part des femmes augmente dans la classe ouvrière. En UE, 58,6 % des femmes font partie de la vie active. De plus en plus de femmes ne sont financièrement plus uniquement dépendantes de l’homme et  deviennent plus indépendantes et plus sûres d’elles. En même temps, les emplois à plein temps sont réduits, et les petits boulots et les boulots à temps partiel moins rémunérés sont étendus et liés à une flexibilisation extrême du temps de travail. 31,1 % des femmes ont travaillé à temps partiel en 2008, contre 7,9 % chez les hommes. Les salaires horaires des femmes sont de 17 % inférieurs aux salaires des hommes. En 2006, 23 % des femmes travaillant à plein temps étaient occupées dans la tranche des bas salaires. La pauvreté féminine augmente ; 15 % des femmes vivent officiellement au-dessous du seuil de la pauvreté ; parmi les femmes élevant seules leurs enfants, même 32 %. Cette spirale négative d’attaques contre les femmes atteint de plus en plus tous les travailleurs en Europe.

 

Femmes du monde en Europe : pour une augmentation drastique des salaires et des emplois, permettant de vivre dignement !

 

Officiellement 25 millions d’hommes et de femmes en Europe étaient au chômage en février 2012, c’est le niveau maximum depuis 1997 ! L’Espagne est en tête avec 23,6 %. Les jeunes femmes de moins de 25 ans sont particulièrement touchées. Dans le secteur sanitaire, une masse de femmes est en migration permanente pour assurer les soins des gens.

 

Femmes du monde en Europe : contre la suppression d’emplois et pour la réduction des heures de travail avec pleine compensation du salaire – plus de temps pour vivre, apprendre, aimer !

Les femmes du monde en Europe ne veulent pas être des travailleuses migrantes !

 

Ce sont les femmes qui portent le gros de la décharge de tâches sociétales sur les familles ; elles consacrent en moyenne plus de 4,6 heures par jour aux travaux ménagers non rémunérés. Une femme sur trois est au moins une fois dans sa vie victime de violence dans ses relations ou au poste de travail. Les pays de l’Est sont considérés comme « pays d’origine » de la traite de femmes à des fins d’exploitation sexuelle. Suscités par la culture de masse bourgeoise et quotidienne, l’obses-sion de beauté et le sexisme prolifèrent.

 

Femmes du monde en Europe : contre le sexisme et la violence faite aux femmes !

 

Tout cela démontre que le mythe de l’égalité entre l’homme et la femme en Europe est un des mensonges vitaux essentiels du système. Une véritable libération de la femme n’est possible que lorsque les causes sociétales sont également surmontées. Donc :

 

Femmes du monde en Europe : pour la libération de la femme dans des sociétés libérées !

 

On nous présente à l’exemple de la Grèce comment l’UE décharge brutalement le poids de la crise économique et financière sur les masses, en particulier sur les femmes, les travailleurs et les enfants. Toujours plus de gens en Europe remettent en question le système ! Dans des pays d’Europe, un mouvement de jeunes démocratique et écologique se révolte, avec des jeunes femmes courageuses au premier rang.

 

Femmes du monde en Europe : pour la solidarité internationale avec les luttes des masses en Grèce, au Portugal, en Espagne et dans d’autres pays !

 

Femmes du monde en Europe : contre le travail exploiteur d’enfants et pour un avenir de la jeunesse !

 

Femmes du monde en Europe : pour l’arrêt définitif de toutes les centrales nucléaires, pour 100 % d’énergies renouvelables et pour la protection de l’environnement naturel !

 

Dans la résolution finale de la Conférence mondiale des femmes de 2011, « nous déclarons que la lutte du mouvement combatif mondial des femmes est une partie indispensable de la lutte des travailleurs, des peuples et de l’humanité entière pour leur émancipation ». Engageons-nous ensemble, femmes et hommes, contre les licenciements massifs et la suppression d’emplois, organisons la résistance combative.

Inspirons le courage de nous dresser contre les conditions sociétales qui sont responsables de ce que les femmes sont doublement exploitées et opprimées !

 

Nous voulons coopérer plus étroitement en Europe et bien nous organiser.

 

C’est pourquoi nous appelons particulièrement lors de ce 1er Mai à fortifier par de nombreuses initiatives de dons le fondement financier les femmes du monde européennes!

 

Pour un 1er Mai 2012 combatif

À nous la vie entière – du pain et des roses !

 

Pour s’informer davantage sur les femmes du monde et la Conférence mondiale des femmes, voir www.conferenciamundialdemujeres.org

 

Adresse locale de contact :

KategorienAllgemein