Lettre d’information pour la
3e Conférence mondiale des femmes en 2022

Voyage de la délégation du 03.07. au 08.07.2022 à Tunis

Nos salutations chaudes de Tunis aux femmes du monde entier !

Nous, c‘est Halinka Augustin et Suse Bader, Coordinatrices européennes, et Amira Dellech et Marwa Selmi du Comité tunisien de préparation, qui vous saluons de la belle ville chaude de Tunis.
Nous sommes heureuses de pouvoir augmenter votre joie à la perspective de la Conférence mondiale des femmes à Manouba en Tunisie ! Depuis le mois de mars, nos amies de l’organisation de femmes Latifa Taamallah ont travaillé activement à la préparation de la conférence. Et elles y ont réussi : grâce à des entretiens personnels, des visites et des échanges de correspondance avec des organisations renommées, elles les ont ralliées pour la collaboration à un comité national de préparation !

Actuellement, deux organisations de femmes nous ont jointes – nous nous réjouissons de l’arrivée des représentantes de la Marche mondiale des femmes et de l’Association des femmes « Hawa ». Latifa Taamallah est la pierre angulaire et au cœur de ce grand comité.

Quels sont leurs objectifs ?!

« Nous devons augmenter la mobilisation. Cela signifie que nous avons besoin d’un bon travail de presse et d’une mobilisation à la base, parmi la masse des femmes. Pour cela, nous élargirons la publicité dans les régions. Avec des représentantes du syndicat des journalistes, nous renforcerons le travail de presse de manière professionnelle. Une action prévue: un film avec une déclaration pour la journée nationale de la femme, le 13 août ».

Chose importante : les organisations du Comité de préparation ont une influence parmi les masses dans leurs domaines :
l’Union générale tunisienne du travail / UGTT est le plus grand syndicat en Tunisie.
Vous avez peut-être entendu dire qu‘en juin, elle a appelé à une grève contre le programme d’austérité du gouvernement.
L’Association tunisienne des femmes démocrates / ATFD et la Ligue tunisienne des droits de l’homme / LTDH interviendront dans le processus de délivrance des visas.
La représentante de 1 million de Femmes rurales et sans-terre s’occupe de l’université et de la résidence universitaire.
Le Syndicat national des journalistes tunisiens / snjt soutiendra, entre autres, les relations avec la presse. L’Union nationale de la femme tunisienne / UNFT peut offrir des places supplémentaires pour dormir. Et bien sûr, il y a Latifa Taamallah, qui organise le bureau, qui gère toutes les activités et d’où partent de nombreuses initiatives.

Cinq organisations ont envoyé des lettres communes aux ministères compétents, faisant ainsi connaître la Conférence mondiale des femmes et demandant en même temps leur soutien afin d‘obtenir des visas pour les pays sans ambassade tunisienne, de proteger la manifestation, etc.

« Et dans la Coordination continentale, nous avons élargi notre structure. Lors de la dernière Conférence africaine, Amira et Marwa de Tunisie ont été élues coordinatrices supplémentaires ».

Cette fois-ci, toutes les réunions ont lieu dans le bureau du Comité de préparation. Il a été loué spécialement pour le travail de la Conférence mondiale des femmes. C’est là que nous faisons la connaissance de quelques-uns des soutiens et collaborateurs masculins. Leurs compétences et leurs connaissances, leur engagement pour la libération de la femme sont bienvenus. Que ce soit en tant que technicien, traducteur, chauffeur de taxi, dans ces nombreux processus individuels, toute augmentation de la capacité est une bénédiction.

Une réunion de tous les participants du Comité de préparation ne peut malheureusement pas se faire, principalement parce qu’en Tunisie, la traditionnelle fête du sacrifice, l‘Aid al Kabir, a lieu ce week-end.
« Nous sommes désolés, mais tout le monde est déjà dans les préparatifs : soit les femmes vont dans les régions pour voir leurs familles, soit les familles viennent les voir. Je pense que c’est comme chez vous à Noël ».

Pour mieux gérer les processus individuels, le Comité de préparation a créé des « sous-équipes »:

  • Équipe pour l’hébergement et la logistique – dont font partie les nuités à prix avantageux dans la résidence universitaire. L’équipe s’occupe également du transfert de l’aéroport vers les hôtels et de l’hôtel vers l’université à Manouba pendant la conférence.

  • L’équipe pour la santé et la protection contre le coronavirus, composée de bénévoles parmi les étudiants dans le domaine de la santé, les médecins et les infirmiers. Ils vous demandent d’apporter des tests rapides Corona.

  • L’équipe d’inscription pour enregistrer les participant.e.s, les déléguées et les collaborateurs.

  • L’équipe de restauration – elle travaille en collaboration avec l’université, qui vend des repas. De plus, il y aura des stands où sera vendu de la nourriture traditionnelle. Environ 3 € par repas.

  • L’équipe chargée de la manifestation d’ouverture et de la cérémonie d’ouverture – elle choisit l’itinéraire de la manifestation, vérifie son inscription, sa protection, sans oublier l’eau et les en-cas. De toute façon, une équipe de ravitaillement doit commander une grande quantité de bouteilles d’eau, de café et de thé – les participantes ne doivent manquer de rien pendant les jours de la conférence.

  • Chose très importante : une équipe de sécurité sur le campus, mais aussi pendant la manifestation.

  • L’équipe des traducteurs : pour que les femmes du monde entier puissent se comprendre, il faut fournir un important travail de traduction et de technique. Les traducteurs d’autres pays seront également recrutés à cet effet.

  • Et beaucoup d’autres équipes : pour la propreté, la décoration des locaux et des salles. Prière d’apporter pour cela des bannières et des banderoles du monde entier.

  • Une page Facebook sera créée pour la publicité et les relations publiques.
    – Chaque pays peut avoir une administratrice qui y participe.
    – Très important : l’échange d’expériences via notre
    site Internet
    (www.worldwomensconference.org).
    – Les affiches locales, les dépliants publicitaires et les bannières sont fabriqués en Tunisie.

Comme la Conférence mondiale des femmes est une œuvre collective internationale, elle se réjouit d’accueillir d‘autres collaboratrices et collaborateurs pour les équipes. Nous vous prions donc de nous envoyer le formulaire d’inscriptione sur la page d’accueil de la CMF, en indiquant vos compétences et dans quelle équipe vous souhaitez participer.
Veuillez vous inscrire en tant que participantes ou déléguées sur :
https://worldwomensconference.org/anmeldung-zur-konferenz-2022/

Dès fin août, la brigade du „Rebell“ d’Allemagne et d’autres brigadistes seront attendus de pied ferme à Tunis : pour faire connaître la Conférence mondiale des femmes à la population, pour promouvoir la participation, pour collecter des dons, pour installer la technique, pour accrocher des banderoles, etc. etc. Nous avons besoin de beaucoup de mains. À propos de publicité, nous constatons chez les gens en Tunisie une grande ouverture d’esprit et un grand intérêt. Ils sont fiers que cette conférence aura lieu dans leur pays. C‘est bien d‘avoir quelques connaissances d’anglais et/ou de français pour entrer en contact; mais ne vous inquiétez pas, on prépare des prospectus publicitaires en arabe et en français.

Bonne nouvelle ! Nous avons pu parler avec la directrice de la résidence universitaire et en visiter un étage. Des chambres à deux ou trois lits, avec des douches communes. Attention : il y a des bâtiments séparés pour les femmes et pour les hommes ! Pour l’occupation des 100 lits, les Coordinatrices mondiales pourront maintenant décider d’un règlement.

En Tunisie, le président Saïd organise actuellement un référendum sur une nouvelle Constitution. On peut voter OUI ou NON. Nous entendons certaines personnes dire qu’elles votent pour parce que la liberté d’expression y sera garantie. D’autres votent contre parce que la liberté de la presse ou le respect des minorités n‘y seront pas garantis. D’autres encore disent que l’ancienne constitution était meilleure que la nouvelle. Beaucoup s’accordent à dire que la situation actuelle est meilleure qu‘avant. Rares sont ceux qui voteront OUI sans critiquer, notamment parce que la nouvelle Constitution permettra au président de faire ce qu’il voudra. Mais toutes les voix que nous avons entendues souhaitent que la Confrèrerie des frères musulmans sera balayée une fois pour toutes.

Quant aux effets du réchauffement climatique, nous les vivons de près. Depuis notre arrivée, la température est parfois montée à plus de 40 degrés. Nos amies nous disent que c’est environ 5 degrés de plus que la normale. de la normale. Nous sommes tenues à vous dire qu’en septembre, il faudra s’attendre à des températures allant jusqu’à 35 degrés.
Pensez à vous protéger du soleil, à porter des lunettes de soleil et des chapeaux.
L’hiver dernier, il n’y a pratiquement pas eu de pluie, si bien que les agriculteurs ont vu leurs épis se dessécher sur la tige.

Lors de notre séjour, nous adressons régulièrement des jeunes femmes
à propos de la conférence mondiale des femmes et les invitons. Elles échangent leurs
adresses e-mail avec nous. Une vendeuse dans la médina,
la vieille ville, nous dit : « S’il vous plaît, informez-moi, je veux absolument être là ».
Une étudiante : « j’aimerais tellement faire quelque chose, recontactez-moi,
je suis contente de vous avoir rencontrée ».

Amira et Marwa et les autres activistes vous saluent chaleureusement – « you are welcome ! Nous nous réjouissons de vous accueillir. Nous ferons de notre mieux pour que la conférence mondiale des femmes soit un succès total ». Nous nous y associons volontiers !

Ateliers lors de la 3e Conférence mondiale des femmes de base – guide et liste provisoire des thèmes

Remarque importante pour l’organisation et le déroulement des ateliers

Chers amis !
Nous avons clôturé la procédure de candidature pour le programme des ateliers de la 3e Conférence mondiale des femmes de base en Tunisie. Afin de pouvoir établir le calendrier du programme des ateliers des 5 et 6 septembre 2022, nous aimerions savoir combien de temps vous avez prévu pour votre atelier.
Nous avons 3 heures le matin et 3 heures l’après-midi pour les deux jours.
Merci de nous dire si 3 heures suffisent ou si vous préférez organiser votre atelier sur 2 jours, soit le matin, soit l’après-midi. Si vous avez besoin de plus de temps que 6 heures au total, veuillez nous le faire savoir.
Merci de répondre le plus rapidement possible, de préférence dans les deux prochains jours.
Meilleures salutations, Meral

Guide pour la préparation et la réalisation des ateliers

Les ateliers font partie intégrante du programme de masse de la Conférence mondiale des femmes. Ils servent à une discussion de masse, à la consultation et à l’échange sur des questions centrales du mouvement international des femmes combatives.

Comme les conférences continentales et régionales n’ont lieu que maintenant, le délai d’inscription est le 01 août 2022. l’inscription doit contenir une description du contenu et du déroulement de l’atelier. Veuillez l’envoyer au GT Ateliers par e-mail. Email : meralcicek@outlook.com

1. préparation commune : les groupes et les individus qui s’inscrivent pour organiser un atelier doivent le préparer et le réaliser ensemble. Le GT Ateliers transmettra les coordonnées respectives afin que vous puissiez communiquer entre vous. Les organisations de femmes qui souhaitent participer aux ateliers en tant que porte-parole ou animatrices sont priées de s’inscrire avant le 01.08.2022.

2. Cette fois encore, deux jours du programme de la conférence seront consacrés à des ateliers. Il est possible de diviser un atelier – la première moitié le 05/09/2022 et la suite le 06/09/22. Ainsi, la participation à deux ateliers différents est possible. En conséquence, les ateliers devraient être organisés dans le temps.

3. La Conférence mondiale des femmes ne peut pas assurer la traduction et la technique des ateliers au niveau central. Chaque atelier devrait donc prévoir des possibilités de traduction (chuchotage, spider, etc.). Si vous avez besoin d’aide, veuillez vous adresser au GT Ateliers.

4. Tout le matériel et la technique nécessaires à l’atelier (par exemple, vidéoprojecteur, tableau, papier… stylos, etc.) doivent être fournis par les groupes de préparation eux-mêmes.

5. Chaque groupe d’atelier doit créer une affiche avec le titre de son atelier et l’afficher sur place.

6. Veuillez rédiger un compte-rendu de la réalisation : nombre de participants, nationalités, débats clés avec leurs contradictions, particularités dans les pays, expériences positives. Vous pouvez présenter à l’Assemblée générale une résolution adoptée dans votre atelier.

7. Veuillez remettre le procès-verbal et les résolutions aux responsables de l’atelier.

Jusqu’à présent, les ateliers suivants sont inscrits ou en cours d’élaboration :

Workshop Program 3rd World Women’s Conference

5 September 09:00 – 12:00

5 September 15:00 – 18:00

6 September 09:00 – 12:00

6 September 15:00 – 18:00

1

Platform of antifascists and antiimperialists within the World Women’s Conference of Grassroots Women

World Coordinators

Platform of antifascists and antiimperialists within the World Women’s Conference of Grassroots Women

World Coordinators

2

NO to imperialist war, YES to the struggle for liberation !

Monika Gärtner-Engel

NO to imperialist war, YES to the struggle for liberation !

Monika Gärtner-Engel

NO to imperialist war, YES to the struggle for liberation !

Monika Gärtner-Engel

NO to imperialist war, YES to the struggle for liberation !

Monika Gärtner-Engel

3

Build the anti-imperialist women’s movement!  Women against fascism, war and exploitation

IWA

Build the anti-imperialist women’s movement!  Women against fascism, war and exploitation

IWA

4

Valiant, solidaric, self-confident – Organize

Courage,  EKA

Valiant, solidaric, self-confident – Organize

Courage,  EKA

5

The triangle of women’s liberation: Autonomy- organisation-freedom

Kurdish Women’s Movement Boushra Ali

The triangle of women’s liberation: Autonomy- organisation-freedom

Kurdish Women’s Movement Boushra Ali

6

New perspectives for women’s liberation – genuine socialism or feminist-wrapped opportunism

Gabi Fechtner

New perspectives for women’s liberation – genuine socialism or feminist-wrapped opportunism

Gabi Fechtner

New perspectives for women’s liberation – genuine socialism or feminist-wrapped opportunism

Gabi Fechtner

New perspectives for women’s liberation – genuine socialism or feminist-wrapped opportunism

Gabi Fechtner

7

Women’s Revolution
SKB
Kongra Star

8

Any war is a war against women
Terre des Femmes
Courage
EKA

Any war is a war against women
Terre des Femmes
Courage
EKA

9

Different forms of violence against women and the role of sexism
TJA, EKA
Dr. Hiba Haddadeen
Narjess Rahmani
Dr. Anjila Al Maamari

Different forms of violence against women and the role of sexism
TJA, EKA
Dr. Hiba Haddadeen
Narjess Rahmani
Dr. Anjila Al Maamari
Narjess Rahmani
Different forms of violence against women and the role of sexism
TJA, EKA
Dr. Hiba Haddadeen
Narjess Rahmani
Dr. Anjila Al Maamari
Narjess Rahmani
Different forms of violence against women and the role of sexism
TJA, EKA
Dr. Hiba Haddadeen
Narjess Rahmani
Dr. Anjila Al Maamari
Narjess Rahmani

10

Rape as weapon of war

Vaniessa Rashid

Rape as weapon of war

Vaniessa Rashid

11

What is the situation in the world today in terms of equality between men and women?

Kıymet Erdem & Songül Çelik, France

What is the situation in the world today in terms of equality between men and women?

Kıymet Erdem & Songül Çelik, France

12

Women’s Self-defence and why Women’s Testimony is essential

Yeni Kadın

13

Misogynist state regimes and women’s strategies to resist

Women from Iran and Afghanistan, Nimat Koko

Misogynist state regimes and women’s strategies to resist

Women from Iran and Afghanistan, Nimat Koko

14

Young world women and girls

Jugendverband REBELL

Young world women and girls

Jugendverband REBELL

15

LGBTI+: Alliance force of the women’s revolution

Alliance policy of the LGBT+ movement and the women’s movement

Pride Rebellion, SKB

LGBTI+: Alliance force of the women’s revolution

Alliance policy of the LGBT+ movement and the women’s movement

Pride Rebellion, SKB

16

The US Empire: Its Horrific Legacy and the Movement to Subvert the World Order

Susan H Smith

17

Socio-political and economic crisis – Cameroon as case study

Jenny Tausch (SCEW e.V.)

Socio-political and economic crisis – Cameroon as case study

Jenny Tausch (SCEW e.V.)

18

Workers and trade unionists – worldwide

Ver.di, Yeni Kadin Dünyasi

Workers and trade unionists – worldwide

Ver.di, Yeni Kadin Dünyasi

Workers and trade unionists – worldwide

Ver.di. Yeni Kadin Dünyasi

Workers and trade unionists – worldwide

Ver.di, Yeni Kadin Dünyasi

19

Struggle against inflation, poverty and for our honour

Edith Castro Munoz

20

Peasants and agricultural workers

Tunis

Peasants and agricultural workers

Tunis

21

Visibility of women’s work and importance of organising the 8 March women’s strike on a global level

SKB

Visibility of women’s work and importance of organising the 8 March women’s strike on a global level

SKB

22

Migrant women and globalisation

Catherine Le Forestier

Migrant women and globalisation

Catherine Le Forestier

23

Matriarchy: definition

matriarchal classless societies in neolithic age -archaeological findings + analyses from myths
Gunnel Christine Hinrichsen

Living Matriarchal societies in Asia and Central-America: e.g.: Mosuos (Himalaya) Minangka-

baos (Sumatra) Juchitan (C.Am)
Gunnel Christine Hinrichsen

Modern matriarchal organisations worldwide and matriarchal elements in the new social movements

Gunnel Christine Hinrichsen

Matriarchal societies: How can we learn from them for our activities – what can we adopt? + symbols, songs, sculptures
Gunnel Christine Hinrichsen

24

How pesticide impact for human health

Menu Nilukshika

How pesticide impact for human health

Menu Nilukshika

25

Red alert – full women’s power for saving the environment

Mirjam Gärtner, Maria Vescovi, Monica Sautner

Red alert – full women’s power for saving the environment

Mirjam Gärtner, Maria Vescovi, Monica Sautner

26

The Nordic model: Rethinking prostitution policy

Rosemarie Buchner

27

Women on the run – migration, health care and AIDS prophylaxis

Lilian Petry

 

FINANCES : La Conférence mondiale des femmes s’autofinance !

L’indépendance financière est notre atout !

Tous les fonds que nous utilisons pour financer la conférence sont des dons collectés dans la rue, lors de manifestations, au stand d’information, etc.  Le gaspillage et l’enrichissement personnel sont exclus.

La tâche fondamentale est de financer entièrement la préparation et la réalisation de la conférence mondiale des femmes sur place (université, autres locaux, technique, traduction et installation, relations publiques, documents pour les participants, organisation du bureau).

Le financement et la collecte de dons servent à 2 aspects et s’organisent à 2 niveaux :

1. la collecte dans un pays ou une ville pour soutenir la participation le financement de femmes du même pays ou d’autres pays qui ne peuvent pas financer elles-mêmes leur voyage et leur séjour.

2. la collecte centrale par toutes les participantes et déléguées pour les tâches communes et l’ensemble de la conférence mondiale des femmes. (voir compte bancaire ci-dessous)

Nous déclenchons un véritable « feu d’artifice » pour ces 2 sortes de collectes !

Deux conférences mondiales des femmes ont prouvé, en toute confiance, que la masse des femmes et la population sont prêtes et capables de financer elles-mêmes la lutte pour leurs propres intérêts :

Dans chaque pays, des dons peuvent être collectés à cet effet !

Toute activité doit être liée à des dons.

Chaque femme invitée prend en charge 10% des frais de son séjour. L’artisanat que vous apportez, les produits locaux comme le cacao du Pérou, les articles en cuir du Congo, etc. sont des sources de revenus et d’enrichissement pour notre conférence mondiale des femmes. Ils peuvent être vendus lors de la foire des femmes du monde à Tunis.

L’ensemble de la Conférence mondiale des femmes repose sur une politique financière qui organise les dépenses et les recettes comme un tout. Chaque poste de dépense doit être considéré en même temps comme une source de revenus, par exemple en demandant toujours des dons lors de la distribution de matériel publicitaire.

Compte bancaire : IBAN DE68 4246 1435 5608 7184 01 |

BIC GENODEM1KIH Volksbank Kirchhellen eG; worldwomensconference

pour plus d’informations : www.worldwomensconference.org

contact en France : conference.femmes22@gmail.com

3ème Conférence mondiale des femmes – informations actuelles

Le comité préparatoire tunisien « Latifa Tamalaah » salue les femmes du monde. Avec les autres organisations de Tunis, il est heureux d’accueillir les femmes du 03 au 09/09/2022 à l’Université de la ville de La Manouba pour la Conférence mondiale des femmes de la base. La Manouba fait partie de la banlieue nord-ouest de Tunis.
Hébergement : Sur place, il y aura des places pour 100 participantes dans la résidence universitaire. Il s’agit de chambres de 2-3 lits avec une douche et des toilettes par étage. Le coût est d’environ 10 euros par personne et par nuit. Le confort est considéré comme « très petit » par le comité.
Les coordinatrices continentales, en concertation avec le comité préparatoire tunisien, se concerteront sur l’attribution de ces chambres peu coûteuses. En priorité, l’offre doit être mise à la disposition de toutes les femmes à très faibles revenus, de nos brigadistes qui soutiennent les préparatifs sur place et, le cas échéant, des coordinatrices.
Le comité nous enverra des adresses d’autres hôtels de bas et moyen standing. Ici, les prix s’élèvent à environ 30 / 50 euros par nuit.
L’organisation « Union nationale des femmes tunisiennes » au sein du comité de préparation soutient la recherche de lieux d’hébergement. L’agence de voyage « people to people » recherche d’autres hôtels à Tunis en coopération avec une représentation à Tunis, car il n’y a pratiquement pas d’hôtels à La Manouba.
*********************
La durée du trajet de Tunis à La Manouba est estimée à 1 heure maximum (selon le trafic). Un taxi pour 3 personnes coûte environ 3,50€. On peut aussi prendre le métro (c’est plutôt un tram, ligne 4), il s’arrête directement à l’université au campus.
*********************
La restauration est organisée d’une part par le restaurant universitaire. Le prix du repas est d’environ 3 € par repas. D’autre part, des stands de nourriture seront tenus par des commerçants locaux.
*********************
Le programme de la conférence mondiale des femmes se déroule du 04 au 09/0/22:

• 03/09/22 – Jour d’arrivée et inscription à l’université de Manouba
• 04/09 – Manifestation et cérémonie d’ouverture au coeur de Tunis; suite de l’inscription
• 05 et 06/09 – Ateliers
• 07 et 08/09/22 – Assemblée générale des déléguées élues ; ouverte aux participant.es / observatrices/observateurs intéressé.es
• 09/09/22 – Grande séance plénière commune de clôture
• 10/09/22 – Jour de départ ou début des voyages de vacances.

Les femmes des pays européens organiseront la soirée culturelle continentale de l’Europe.
*********************
Une lettre d’invitation officielle est en cours d’élaboration et pourra être utilisée pour les partenariats internationaux. De même qu’un aperçu des conditions de visa.

************************************

Déclaration des femmes en Europe de la Conférence mondiale des femmes sur la lutte pour la paix mondiale

Adoptée lors de la Conférence européenne zoom du 23/04/2022.

Le 23/04/2022, la Conférence Européenne des Femmes de la Conférence mondiale avec 45 déléguées et participantes de Bosnie-Herzégovine, Biélorussie, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Croatie, Pays-Bas, Suisse, Espagne, Turquie/ Kurdistan du Sud, Ukraine, a échangé et discuté de la guerre de la Russie contre l’Ukraine et se prononce :

Aucune guerre d’agression n’est menée en notre nom.

Nous ne sommes pas les agresseurs ! Nous, les femmes de la Conférence mondiale, sommes pour la solidarité internationale et l’amitié entre les peuples. Nous, les femmes, sommes fortes et persévérantes dans la lutte pour la paix dans le monde !

Nous ne sommes pas spectatrices – nous agissons !
Nous savons que de nombreuses guerres sont actuellement menées dans le monde au nom d’une politique impérialiste. Mais nous voyons dans la guerre contre l’Ukraine une nouvelle qualité dans les événements politiques et de guerre. En effet, différentes puissances s’affrontent ici – la Russie d’une part, avec le Belarus, et l’OTAN, les États-Unis et l’UE d’autre part.

Nous avons entendu à notre conférence que la Belarus fournit à la Russie une base militaire, l’utilisation des aéroports et des chemins de fer
ainsi que des usines pétrolières pour les
techniques militaires russes.
Nos femmes d’Ukraine ont peur de l’invasion des troupes de Loukachenko. Des représentantes de Bosnie-Herzégovine rappellent la guerre de l’OTAN dans les Balkans. Aujourd’hui encore, les femmes en particulier en subissent les conséquences. La peur d’une extension de la guerre règne.

Nous, les femmes du monde, nous opposons à la menace d’une troisième guerre mondiale. Même si nous n‘avons pas le même point de vue sur l’acuité de cette menace. Nous nous opposons aux préparatifs de guerre, au développement de la droite et à la fascisation dans nos pays. Nous appelons à étendre l’aide humanitaire à la lutte pour la construction d’un mouvement mondial pour la paix contre toutes les agressions, en particulier les agressions impérialistes.

Nous nous considérons dans la tradition de Clara Zetkin, qui a organisé en 1915 à Berne la conférence internationale des femmes contre la guerre. Elle dit:
« Ce n’est que lorsque la grande majorité des femmes se rangeront, elles aussi, de leur conviction la plus profonde, derrière le mot d’ordre : la guerre à la guerre, que la paix pourra être assurée aux peuples ».

Que la 3e Conférence mondiale des femmes du 4 au 9 septembre 2022 à Tunis soit une manifestation en faveur de la paix mondiale et de la résistance active!

Contact en France : conference.femmes22@gmail.com

3e Conférence mondiale des femmes de la base du 4 au 9 septembre à Tunis

« Les grands défis exigent notre solidarité internationale ! »

C’est à pas de géant et avec de grandes attentes que nous nous dirigeons vers la 3e Conférence mondiale des femmes de la base en 2022 : C’est là que se rencontrent les ouvrières, les paysannes, les infirmières et les aides-soignantes, les enseignantes, les cuisinières, les femmes au foyer, les femmes de ménage, les artistes et les médecins… Nous échangeons sur nos luttes, nos revendications, nos rêves et nos espoirs et organisons la solidarité internationale. Des femmes du mouvement de femmes combatif de nombreux pays et d’un large spectre « de la religion à la révolution » préparent la conférence de manière démocratique, ouverte sur le plan idéologique et non partisane, indépendante financièrement ou autofinancée. Le comité de femmes « Latifa Thamaalah » organise le déroulement en Tunisie.
C’est dans l’esprit d’un mouvement mondial des femmes large et combatif que nous débattrons de manière solidaire.
▪ Comment pouvons-nous transformer le mouvement de femmes combatif dans nos pays en grands mouvements de masse forts et capables de former l’opinion ?
▪ Comment réaliser durablement notre coordination et notre coopération internationales ?

La pandémie de Corona, en interaction avec la crise économique mondiale, pose des défis majeurs aux femmes. L’effondrement du secteur informel, les licenciements et les fermetures d’usines ont engendré la misère et la faim dans le monde entier. Dans de nombreuses professions ou organisées de manière autonome, les femmes jouent un rôle important dans le maintien de l’approvisionnement alimentaire pendant la pandémie de Corona. Le fardeau de la crise est reporté sur elles avec l’école à domicile et le travail à domicile.

Dans de nombreux pays, les femmes sont en première ligne d’une vague de luttes contre la vie chère. La gestion de la crise par la plupart des gouvernements du monde entier protège avant tout l’économie capitaliste. Une crise mondiale dans le secteur de la santé entraîne dans de nombreux pays des protestations et des grèves du personnel soignant et hospitalier, en grande partie des femmes, contre la soumission au profit et le mépris de leur travail.

Il y a des grèves des femmes et de véritables soulèvements contre la droitisation des Partis bourgeois, contre la fascisation et la guerre. Des luttes se mènent pour la démocratie et la liberté, l’égalité des droits, une vie digne, la protection de l’environnement comme base de notre vie et un avenir pour la jeunesse émergent dans beaucoup de pays !

La lutte pour la paix et la liberté en Ukraine, en Russie, en Palestine et au Liban, au Soudan, au Congo et au Cameroun et au Moyen-Orient doit être coordonnée au niveau international et devenir beaucoup plus puissante! Les femmes afghanes se dressent contre leur oppression par le gouvernement religieux fasciste des talibans, auquel elles ont été livrées par les puissances occupantes des États-Unis et d’autres pays. Les courageuses combattantes du Rojava défendent, côte à côte avec les hommes, leur révolution démocratique avec les droits les plus étendus pour les femmes contre l’invasion illégale des troupes du gouvernement fasciste d’Erdogan.

Le mouvement international des femmes s’est renforcé dans la lutte contre la violence quotidienne envers les femmes. Dans toutes les régions du monde, les femmes résistent aux attaques du système patriarcal et capitaliste. Le harcèlement sexuel, le harcèlement moral et le viol sont devenus des questions publiques internationales. Le cri de guerre « Pas une de plus ! » mobilise au niveau international contre les féminicides. Pendant des mois, les femmes ont protesté en masse en Pologne contre l’interdiction quasi totale de l’interruption de grossesse. En Argentine, la dure et longue lutte sur cette question a obtenu un succès important.

La conscience internationaliste et critique du capitalisme de nombreuses femmes s’est développée et elles participent à la lutte sur toutes les questions sociales dans le monde entier ! Sur tous les continents, les femmes ne sont plus prêtes à jouer le rôle que le capitalisme et ses structures patriarcales leur ont assignées.

Quelle stratégie pour la libération des femmes ?Lors de la conférence, nous poursuivrons le débat : Quelles sont les causes de l’oppression et des violence particulières dont sont victimes les femmes ? Comment renforcer encore notre unité, notre organisation et notre force ? Comment pouvons-nous faire face au pouvoir mondial des entreprises internationales, à leur exploitation, à leur oppression et à leur violence ? Nous devons nous confronter à des conceptions sociales alternatives au capitalisme et ne pas laisser de place à l’anticommunisme.

Le mouvement mondial des femmes combatives est confronté à de nouvelles tâches importantes, car le système impérialiste mondial, de par sa nature de crise, tente d’anéantir les mouvements combatifs par la division, la confusion idéologique et la violence. Contre cela, nous devons renforcer le mouvement féministe combatif sur le plan idéologique, politique et organisationnel.

11 juin – réunion nationale des femmes en France
pour préparer à la 3e conférence mondiale

Le 11 juin à Paris, la conférence mondiale des femmes sera présentée. Nous discuterons de nos luttes, de nos revendications, expériences et rêves.
Nous éluerons jusqu’à 5 déléguées pour délibérer des orientations et prendre des décisions pour les années à venir lors de l’Assemblée générale de la conférence mondiale des femmes à Tunis.
Quelles contributions des femmes de France à Tunis ? Un atelier sur les questions brûlantes du mouvement combatif des femmes, une activité culturelle…

Samedi, 11 Juin à 14 h local de l’ACTIT
54, rue d’Hauteville 7510 Paris

Faisons de la 3e conférence mondiale des femmes notre cause !
En route pour Tunis !

Venez à la 3e Conférence mondiale des femmes de la base du 3 au 10 septembre 2022 à TUNIS

La 1ère Conférence mondiale des femmes en 2011 s’est tenue à Caracas/Venezuela avec 3.500 participantes des quatre continents et 43 pays. Elle a pris la décision d’organiser tous les cinq ans une conférence mondiale des femmes de base.
La 2e Conférence mondiale des femmes en 2016 à Katmandou/Népal a été préparée dans 60 pays et des déléguées de 40 pays y ont participé. Ainsi un mouvement mondial des femmes s’est formé avec des racines solides dans des mouvements et des organisations de femmes de tous les jours.
Un séminaire national sur la théorie de la libération des femmes en 2018 à Bangalore/Indes a été organisé avec 300 participantes de quatre continents.
La 3ème Conférence mondiale des femmes en 2022 aura lieu à une époque de grands défis pour la masse des femmes. Dans une situation de conflits militaires et de guerres, dans la pandémie de coronavirus, dans la crise économique et financière mondiale, la résistance des femmes et des filles se développe contre leur double exploitation et leur oppression particulière, contre une politique réactionnaire, la fascisation et la guerre et le développement d’une catastrophe écologique.
NON à un système de structures patriarcales dont les racines se trouvent dans la propriété privée. NON à la misogynie des réactionnaires islamistes !
Pour la libération des femmes dans une société sans exploitation et d’oppression !

L’objectif de la Conférence mondiale des femmes de la baseest la coordination et la coopération du mouvement des femmes combatif mondial.Elle doit donner une forte impulsion à l’organisation dans le mouvement combatif des femmes dans chaque pays et au niveau international.
La Conférence appelle à s’unir au-delà des différences idéologiques et politiques sur une base démocratique. La conférence tirera des conclusions pour l’avenir et poursuivra le processus de réflexion théorique entamé.
(suite…)