La 1ère Conférence mondiale des femmes en 2011 s’est tenue à Caracas/Venezuela avec 3.500 participantes des quatre continents et 43 pays. Elle a pris la décision d’organiser tous les cinq ans une conférence mondiale des femmes de base.
La 2e Conférence mondiale des femmes en 2016 à Katmandou/Népal a été préparée dans 60 pays et des déléguées de 40 pays y ont participé. Ainsi un mouvement mondial des femmes s’est formé avec des racines solides dans des mouvements et des organisations de femmes de tous les jours.
Un séminaire national sur la théorie de la libération des femmes en 2018 à Bangalore/Indes a été organisé avec 300 participantes de quatre continents.
La 3ème Conférence mondiale des femmes en 2022 aura lieu à une époque de grands défis pour la masse des femmes. Dans une situation de conflits militaires et de guerres, dans la pandémie de coronavirus, dans la crise économique et financière mondiale, la résistance des femmes et des filles se développe contre leur double exploitation et leur oppression particulière, contre une politique réactionnaire, la fascisation et la guerre et le développement d’une catastrophe écologique.
NON à un système de structures patriarcales dont les racines se trouvent dans la propriété privée. NON à la misogynie des réactionnaires islamistes !
Pour la libération des femmes dans une société sans exploitation et d’oppression !

L’objectif de la Conférence mondiale des femmes de la baseest la coordination et la coopération du mouvement des femmes combatif mondial.Elle doit donner une forte impulsion à l’organisation dans le mouvement combatif des femmes dans chaque pays et au niveau international.
La Conférence appelle à s’unir au-delà des différences idéologiques et politiques sur une base démocratique. La conférence tirera des conclusions pour l’avenir et poursuivra le processus de réflexion théorique entamé.

Par ces temps dures, les liens de solidarité doivent être solides !

Les principes de la Conférence mondiale des femmes de la base

Dans chaque pays, le mouvement des femmes a son histoire et son expression. Dans le respect, nous essayons de tenir compte de toutes les tenir avec leurs différences. La Conférence mondiale sur les femmes a des principes contraignants pour le travail commun de travail. Elle n’est pas liée à un parti, elle est démocratique, internationale et financièrement indépendante.

Du point de vue de la vision du monde ouvert, de “religion à révolution”, un énorme potentiel est réuni de connaissances, d’expériences et de capacités de lutte.

Dans une culture du débat solidaire, on discute et on prend des décisions ensemble.

Les conférences mondiales des femmes de la base contrastent avec les conférences mondiales des femmes de l’ONU, car on n’y rencontre pas les représentantes des institutions bourgeoises mais des ouvrières, des femmes au foyer, des paysannes, des employées, des femmes des professions libérales, enseignantes, etc. du monde entier.

Les Young World Women sont des jeunes femmes et des jeunes filles qui organisent leur atelier commun sur leurs préoccupations, leurs visions et préparent et réalisent leurs objectifs.

La conférence s’autofinance !

Elle ne dépend d’aucune gouvernement, ni d’un parti ou d’une ONG. Dans tous les pays des dons sont collectés, des activités financières sont organisées – de manière autonome et avec un soutien solidaire mutuel. Il s’agit là de caractéristiques importantes pour l’autonomie du mouvement.

La Conférence mondiale des femmes repose sur deux piliers :

L’assemblée générale avec au maximum 5 déléguées élues du mouvement combatif des femmes du pays concerné. Elle discutera de thèmes clés de la situation et des luttes des femmes et prendra des décisions liées à ces débats selon le principe du consensus.

Le programme pour la masse des femmes, ouvert à toutes avec des forums/ateliers sur des questions de société, le sport, la culture, le théâtre.

 

Les deux piliers se succéderont. D’autres moments forts sont les soirées culturelles et la plénière de clôture. La préparation de la Conférence mondiale des femmes est organisée dans les différents pays et par les coordinatrices des continents et des pays dans le monde entier.

Déroulement

3 septembre Arrivée
4 et 5 septembre Grande Manifestation à Tunis et cérémonie d’ouverture
6/7 septembre forums/ateliers
8/9 septembre Assemblée générale des déléguées
10 septembre Plénière finale et soirée de clôture

Comment préparer et participer à la Conférence ?

PARTICIPEZ aux réunions locales des femmes de ta ville, organise-toi !

PARTICIPEZ dans chaque pays à l’élection des déléguées ! Organisez ensemble l’inscription et la participation !

PARTICIPEZ comme traductrices, comme aides médicales, technique etc.

PARTICIPEZ à la collecte des dons ! Renforce l’indépendance financière.Tous les dons sont exclusivement utilisés pour la conférence mondiale des femmes

Compte bancaire : IBAN DE68 4246 1435 5608 7184 01 |

BIC GENODEM1KIH Volksbank Kirchhellen eG; worldwomensconference

www.worldwomensconference.org

contact en France : conference.femmes22@gmail.com

image_pdfPDF
Venez à la 3e Conférence mondiale des femmes de la base du 3 au 10 septembre 2022 à TUNIS