Nos sœurs en Haïti sont en grande détresse! Femmes de la planète – organisons la solidarité!

image_pdfimage_print

Voici un film sur la situation a Haïti:

 

Appel de la Conférence Européenne des femmes:

Nos sœurs en Haïti sont en grande détresse!
Femmes de la planète – organisons la solidarité!
10.000 euros contre le désespoir et le chaos menaçant les vies !haiti

Début Octobre 2016, l’ouragan Matthew a causé des dévastations sévères à Haïti. Nous, les femmes de la planète en Europe sont étroitement liées aux femmes en Haïti : L’association des femmes REFALAG (Regwoupman Fanm pou Lavi Miyô nan Grandans, Association des femmes pour une vie meilleure dans Grandans / région à Haïti) se bat dans des conditions très difficiles pour les droits des femmes et les droits sociaux. La présidente de REFALAG, Vania Pierre-Bonnet, avait voulu participer à la Conférence mondiale des femmes à Katmandou, mais elle n’avait pas reçu de visa. Nous avons protesté contre ce fait à Katmandou avec une résolution. Maintenant, Vania s’adresse aux femmes de la planète avec un appel à l’aide:

«Avec un cœur brisé, un courage affaissé, un avenir désespéré, je dois vous dire que mon Département, la Grand ’Anse, est aujourd’hui dévasté, ravagé, détruit par l’Ouragan le plus violent que l’Ile d’Haïti a connu depuis une décennie.
Une fois encore, les enfants d’Haïti chérie, qui était la Perle des Antilles, sont victimes. On ne peut plus parler de verger, de forêt, de jardins, de plantations, de maisons (surtout les maisons en toitures de tôle) parce que tout est détruit et emporté par le violent ouragan. Toutes les Femmes de REFALAG sont victimes d’une manière ou d’une autre. La grande majorité a perdu leurs maisons. Les maris de 4 femmes de REFALAG sont morts. Pour ce qui concerne les bétails et les jardins, les vergers – ça n’existe plus. Des arbres qui ont pris environ 8 à 10 ans pour pousser, des arbres qui ont environ 50 à 100 ans sont arrachés. Aussi le local de REFALAG pour loger son office a été détruit. Pour l’instant, c’est l’épidémie odieuse qui est le choléra qui fait des ravages. Pendant que les gens font leurs besoins physiologiques à même le sol et dans l’eau de rivière, c’est cette même eau que la population sinistrée utilise pour boire, se laver et faire de la cuisson. Je ne trouve pas de mots pour décrire la situation.“
La résolution de Katmandou nous engage: luttons contre la menace d’une catastrophe envi-ronnementale mondiale – nous, en tant que femmes de la planète soutenons-nous mutuelle-ment de manière solidaire, justement dans une grande détresse!

Organisons la solidarité internationale pour nos sœurs en Haïti!
Nous les appelons: courage! Ayez confiance: Vous n’êtes pas seules!
Contribuons à la guérison des cœurs brisés.
Informons de la situation de manière intense et collectons des dons pendant deux se-maines avec l’objectif de 10.000 euros.
Apportons nos expériences et les fonds à la Conférence européenne des femmes du monde du 6 novembre et, lors de cette période, faisons aussi de la publicité pour notre union en Eu-rope.
Octobre 2016

Envoyer des mots de solidarité et d’encouragement (si possible en français) pour REFALAG à Gaby Fries, gaby.fries@neuf.fr

Compte bancaire:
Verein zur Förderung des Austauschs in der Frauenbewegung e. V.
(Association pour la promotion des échanges dans le mouvement des femmes)
IBAN DE 68424614355608718401
BIC:GENODEM1KIH
Mot clé: Haiti
banque: Volksbank Kirchhellen eG / Allemagne

Download: L’appel
appel-solidarite-femmes-de-haiti-oct-2016-final-fr

CategoriesUncategorized