Decisions de la Rencontre mondiale Septembre 2015 Kathmandu

image_pdfimage_print

Logo Weltfrauenkonferenz 2016

17 Décisions de la Rencontre mondiale des coordinatrices

du au 20 septembre à Katmandou/Népal

pour préparer la 2e Conférence mondiale des femmes en 2016

 

 

1 En raison du changement de la situation politique, l’ordre du jour de la Rencontre a été modifié.

Le premier jour, nous discuterons les sujets suivants : l’ordre du jour, le règlement intérieur, les rapports continentaux/régionaux, la situation au Népal et la réalisation et le contrôle des décisions de la 4e Rencontre des coordinatrices à Katmandou en mars 2015.

Le deuxième et le troisième jour, nous discuterons la préparation de la 2e Conférence mondiale des femmes en 2016. Le troisième jour, suivront les finances et les résolutions. Le deuxième jour, auront lieu en plus une conférence de presse et, si possible, une fête combinée avec une remise du panneau au directeur de la Maga Pauwa Secondary School.

Unanime

2 La proposition du règlement intérieur est adoptée avec des modifications et sans la formule : « la majorité requise de 80 % pour des documents fondamentaux », qui est rayée pour cette rencontre, parce qu’il ne revient pas aux coordinatrices de décider sur les documents fondamentaux.

La Rencontre prend les décisions avec une majorité de 51 %, non pas de 50 %. La phrase suivante est rayée.

Au lieu de mettre les points au vote, on demandera à la fin de la discussion : Y a-t-il des objections ? Des abstentions ? Ensuite, l’accord est signalé par taper les mains sur la table.

Unanime

La conférence mondiale des femmes aura lieu malgré toutes les difficultés à Katmandou au Népal en mars 2016.

« Toutes ensemble, nous y arriverons ! »

Unanime

Nous confirmons que l’appel « Les femmes gravissent les plus hautes montagnes » est utilisé dans tous les pays et dans nos relations internationales pour la préparation de la 2e Conférence Mondiale des Femmes.

Nous confirmons la décision qu’il y aura un autre appel par les huit organisations de femmes (United Women’s Alliance/Nepal) pour inclure davantage d’organisations de femmes et des femmes au Nepal dans la préparation de la 2e Conférence mondiale et dans le soutien de la United Women’s Alliance la dedans. Cela veut dire que la décision n° 14 de Katmandou du mois de mars 2015 doit encore être réalisée.

Unanime

5 Les continents / régions d’Afrique, de l’Amérique latine et du Proche et Moyen Orient doivent d’urgence élire leurs membres pour le Comité international d’organisation (CIO/IOC). Pour travailler, l’IOC nécessite les décisions des coordinatrices.

Unanime

6 Le tarif pour la Conférence mondiale des femmes comprend uniquement la conférence, ni l’alimentation ni l’hébergement.

Le montant des tarifs doit être fixé le plus vite possible par les coordinatrices, au plus tard le 20 octobre. D’ici là, il faut que les frais essentiels soient clarifiés. Les coordinatrices du Népal ont la responsabilité de soumettre une proposition aux coordinatrices.

Unanime.

7 – Nous avons besoin de la salle (lieu de la conférence) pendant six jours.

– Nous avons besoin d’environ 15 tentes pour six jours.

Unanime

8 Les participant/e/s sont personnellement responsables de réserver leur hébergement à elles. Les coordinatrices du Népal établiront une liste de différents hôtels et auberges, qui sera publiée sur le site internet. Elles donneront une orientation sur les prix et s’efforceront d’obtenir des prix favorables pour les invitées de la Conférence mondiale des femmes auprès des propriétaires des hôtels. La liste doit être publiée au plus tard le 1er décembre.

Unanime

9 Les huit organisations de femmes du Népal (United Women’s Association) organisent, ensemble avec des habitants, la restauration des participantes, par des petits stands et des boutiques de ravitaillement.

Unanime

10 Toutes les participantes sont elles-mêmes responsables du transport de l’aéroport jusqu’à l’hôtel et au lieu du congrès : les coordinatrices népalaises donneront une orientation pour les prix de taxis.

Unanime

11 Toute personne qui s’inscrit recevra une lettre donnant les informations les plus importantes sur le Népal (le temps, le visa, etc.). C’est à l’IOC de faire cette lettre. La lettre sera aussi publiée sur le site internet.

Unanime

12 La United Women’s Association prend la responsabilité pour la manifestation et pour la cérémonie d’ouverture. Elle présente aux coordinatrices mondiales une proposition du programme et des porte-parole.

Unanime

13 La responsabilité de la coordination des ateliers est prise en charge par les coordinatrices de la région du Proche et Moyen Orient. Cela comprend la mobilisation de femmes pour qu’elles prennent la responsabilité des ateliers, d’assurer que tous les sujets importants sont couverts etc. Cela implique aussi qu’elles organisent quel atelier peut avoir lieu dans quelle tente, etc. L’IOC rédige une lettre d’information pour les femmes qui veulent proposer un atelier, avec les informations sur tout ce dont il faudra tenir compte elles-mêmes.

Unanime.

14 La United Women’s Alliance prend la responsabilité de la traduction dans les ateliers (népalais – anglais). Dans les ateliers, il n’y aura qu’une traduction entre le népalais et l’anglais. La traduction des documents sera exécutée à l’avance, et le Népal en aura besoin au moins 2 semaines avant pour traduire les plus importants documents et contributions pour les ateliers.

Unanime

15 Les coordinatrices européennes prennent la responsabilité pour l’organisation de l’Assemblée Générale des déléguées avec l’organisation correspondante de la traduction et le bureau. Toutes les coordinatrices sont responsables d’organiser suffisamment d’interprètes. Les coordinatrices européennes collaboreront étroitement avec les coordinatrices népalaises pour venir à bout de la tâche de traduction. La United Women’s Association annoncera la personne à contacter au plus tard le 1er octobre.

Unanime

16 Tous les rapports des pays doivent être remis aux coordinatrices continentales respectives au plus tard le 1er décembre. Sur la base de ces rapports, les coordinatrices établiront ensuite les rapports continentaux jusqu’au 1er février, Les coordinatrices doivent collecter les rapports de leur continent/leur région et les envoyer à la coordinatrice Menu (Sri Lanka) /Asie. Au nom des coordinatrices d’Asie, Menu fera un CD contenant tous les rapports des pays. Les rapports doivent reprendre la forme fixée dans la décision n° 9 de la 2e Rencontre mondiale des coordinatrices. Ils ne devraient pas dépasser 5 pages. (Bulelwa collecte les rapports d’Afrique, Monika ceux d’Europe, le Proche et Moyen Orient devra encore nommer une personne). Menu en discutera avec Susana d’Amérique Latine.

Le rapport continental devrait être élaboré sur chaque continent par une équipe et sera bouclé avant la publication par les  coordinatrices. (La présentation ne devrait pas dépasser 15 minutes, les images inclus ; ce qui fait au maximum trois pages).

Les rapports continentaux devront être traduits avant la conférence par l’équipe des traducteurs ; ils doivent donc être remis à l’équipe au plus tard le 1er février.

Unanime

17 Les coordinatrices d’Afrique sont responsables du Song Contest (un concours de chansons). Elles coopèrent étroitement avec l’organisation de jeunes « Rebell » en Allemagne. Rebell doit faire une proposition pour l’organisation du Song Contest aux coordinatrices d’ici le 1er décembre, de façon à ce qu’elles puissent en décider. Les groupes participant au Song Contest doivent s’inscrire d’ici le 1er décembre.

Unanime

18 La responsabilité de la coordination des trois nuits culturelles réside avec les continents, comme déjà décidé antérieurement.

Unanime

20 Le bureau au Népal a 2 tâches principales :

centrale de la conférence

lieu de rencontre et de collaboration pour les 8 organisations des femmes

Les 8 organisations des femmes cherchent des volontaires pour travailler au bureau.

Unanime

21 Le matériel publicitaire pour faire connaître la Conférence mondiale des femmes est fabriqué par les Philippines. Elles le préparent d’ici le 1er janvier.

Unanime

22 Nous ouvrirons un fonds financier central pour la Conférence mondiale des femmes en 2016.

Les huit organisations des femmes remettront une proposition de calcul des frais principaux de la conférence d’ici le 1er octobre.

Toutes les coordinatrices fixeront, en accord avec leurs organisations, combien elles peuvent apporter au fonds central. Les coordinatrices des continents remettront leurs décisions sur leur contribution au fonds d’ici le 1er novembre, de sorte que nous saurons alors si nous avons assez d’argent. Cette décision doit être discutée dans les pays et dans les organisations respectives.

Le comité des finances consistera de trois personnes :

– une de l’IOC,

– une des huit organisations des femmes au Népal,

– et Saloua en tant que représentante des coordinatrices.

Le fonds central va contenir un budget pour la mobilisation des masses au Népal et couvrira les frais du bureau.

Unanime

23 Saloua et Halinka feront une proposition d’appel de dons contenant l’histoire et les objectifs de la CMF, qui sera envoyé aux coordinatrices au plus tard le 1er octobre.

Unanime

24 La lettre et les résolutions de la 5e Rencontre mondiale seront envoyées à toutes les coordinatrices, avec en plus :

les  décisions

les 10 tâches de chaque pays

le communiqué de presse

Unanime

25 Les frais de la Rencontre mondiale des coordinatrices sont payés avec le fonds d’Asie. Les coordinatrices asiatiques établiront une liste détaillée de tous les frais et recevront la somme du fonds central.

Unanime

26 Juste avant la Conférence mondiale de 2016, il y aura une 6e Rencontre mondiale des coordinatrices à Katmandou. Sa date exacte et son ordre du jour restent à définir.

Unanime

Download:
150919 Beschluesse des 5. Welttreffen – FR

 

CategoriesUncategorized