image_pdfimage_print

Appel à l’occasion du 8 Mars 2017, Journée internationale de la femme

Suse Bader, Allemagne – Coordinatrice d’Europe
Halinka Augustin, Pays-Bas, Coordinatrice d’Europe
Zaman Masudi, Allemagne – Coordinatrice suppléante d’Europe

13.2.17

Appel à l’occasion du 8 Mars 2017, Journée internationale de la femme

Nous voulons une société où les femmes sont vraiment libérées !

106 ans se sont écoulés depuis que Clara Zetkin, socialiste allemande, a appelé de ses vœux  lors de la 2e Conférence internationale des femmes socialistes, la proclamation de la Journée internationale de la femme ! Devant la menace d’une 1ère Guerre mondiale impérialiste : la paix, l’emploi et le droit de vote pour les femmes étaient au cœur des revendications.

100 ans se sont écoulés depuis qu’a triomphé en Russie la Révolution d’octobre avec ses avancées prometteuses pour la libération de la femme dans le cadre du socialisme.

Depuis 10 ans, nous nous employons à construire un mouvement au dessus des partis, démocratique et financièrement indépendant pour préparer des conférences mondiales des femmes ! Le résultat : deux Conférences mondiales des femmes de la base, auto-organisées et couronnées de succès. Le mouvement des« jeunes femmes dans le processus mondial »a vu le jour, et celles-ci s’engagent activement, avec pour fil conducteur: « l’arrêt de la violence –la fin des bas salaires –la disparition du sexisme – stop à la ligne rouge ! » En 10 ans à peine est né un mouvement des femmes du processus mondial qui s’est solidement enraciné dans les mouvements de la base et dans différentes organisations sur tous les continents. Cette coordination et coopération transnationale est visionnaire et porteuse d’avenir. Les femmes du monde entier se trouvent confrontées à de grands défis. Sur les femmes pèsent les plus lourds fardeaux puisqu’elles doivent souvent tenir bon dans des conditions de vie particulièrement dures.

Les femmes du processus mondial en Europe racontent que le transfert du fardeau de la crise sur la population a entrainé pour les familles la pauvreté, la faim et la misère. Elles parlent de la pénurie ou de l’insuffisance de soins médicaux, des femmes qui ne disposent que d’une table pour accoucher, de malades qui sont transportés à l’hôpital en tracteur, de femmes de plus en plus exposées à la violence sexuelle, de femmes tsiganes considérées comme une proie facile par les employeurs et la police. Le sexisme soumet les femmes aux hommes, il fait d’elles une marchandise, un objet sexuel. Aucun pays européen n’accorde aux femmes le même salaire qu’aux hommes ; partout où elles travaillent, elles sont discriminées dans leur métier et dans leur progression de carrière. Elles vivent une vieillesse misérable. La grande masse des femmes est doublement exploitée et opprimée ! Cette situation particulière de la femme résulte du rôle dans la famille que la société lui attribue, et elles sont de plus en plus nombreuses à le contester.

Le mouvement combatif des femmes en Europe montre sa force ! Il y a des femmes actives dans des comités de résistance contre le groupe Volkswagen et ses dangereuses manipulations des gaz d’échappement. Dans les luttes pour les conventions collectives, des employés de la santé et des soins réclament plus de personnel ou menacent de: « Faire grève lors de la Journée internationale de la femme ! ». Cette revendication vient d’Italie et des États-Unis. Des femmes des mineurs ont participé à la 2e Conférence internationale des travailleurs des mines en Inde. À Diyarbakir/Kurdistan, le mouvement des femmes kurdes a tenu un congrès exceptionnel dans le cadre de sa lutte pour la liberté et la démocratie au cœur même d’une dictature fasciste. En Pologne, en Roumanie, en Espagne, en France, aux Pays-Bas, et dans bien d’autres pays, la résistance s’organise. Des manifestations de masse, des occupations de parlements etc. ont lieu contre la politique et les gouvernements de droite.

Plus de 60 millions de personnes dans le monde ont du fuir, et les femmes et les enfants sont concernés tout spécialement par la violence, par l’arbitraire et par la maltraitance. La guerre en Syrie a créé une catastrophe humanitaire sans précédent. La Conférence d’Europe des femmes du processus mondial a pris position en novembre 2016 en disant : « Nous les femmes du processus mondial en Europe nous nous engageons… à nous associer étroitement avec les réfugiés … à soutenir leurs revendications pour obtenir un droit de séjour, des papiers légaux, des aides à la subsistance et la possibilité de faire venir leurs familles, ainsi qu’à lutter avec eux pour nos droits et pour notre dignité ! » Pour saper à la base les racines des guerres impérialistes, nous avons besoin d’un nouveau mouvement indépendant pour la paix dans le monde, qui ne tolère aucune mainmise par un pays impérialiste. Les femmes doivent être au premier plan dans la construction de ce mouvement.

L’Europe des puissants est un colosse aux pieds d’argile ! Le mouvement des femmes du processus mondial est un mouvement ouvrant des perspectives ! Renforcez le mouvement combatif des femmes dans votre pays ! Devenez femmes du processus mondial ! Engagez-vous à nos côtés pour un avenir délivré de l’exploitation et de l’oppression, où l’homme et la nature vivent en harmonie ! Discutons d’alternatives à ce système de profit, échangeons des idées !

« Les femmes du monde vont franchir les plus hautes montagnes ! Nous allons construire une société où les femmes ne seront ni discriminées ni exploitées ni opprimées ! » (Résolution de Katmandou de la 2e Conférence mondiale des femmes de la base en 2016)

Download:
170213 Aufruf der Europakoordinatorinnen zum 8.März 2017 – FR

Nos sœurs en Haïti sont en grande détresse! Femmes de la planète – organisons la solidarité!

Voici un film sur la situation a Haïti:

 

Appel de la Conférence Européenne des femmes:

Nos sœurs en Haïti sont en grande détresse!
Femmes de la planète – organisons la solidarité!
10.000 euros contre le désespoir et le chaos menaçant les vies !haiti

Début Octobre 2016, l’ouragan Matthew a causé des dévastations sévères à Haïti. Nous, les femmes de la planète en Europe sont étroitement liées aux femmes en Haïti : L’association des femmes REFALAG (Regwoupman Fanm pou Lavi Miyô nan Grandans, Association des femmes pour une vie meilleure dans Grandans / région à Haïti) se bat dans des conditions très difficiles pour les droits des femmes et les droits sociaux. La présidente de REFALAG, Vania Pierre-Bonnet, avait voulu participer à la Conférence mondiale des femmes à Katmandou, mais elle n’avait pas reçu de visa. Nous avons protesté contre ce fait à Katmandou avec une résolution. Maintenant, Vania s’adresse aux femmes de la planète avec un appel à l’aide:

«Avec un cœur brisé, un courage affaissé, un avenir désespéré, je dois vous dire que mon Département, la Grand ’Anse, est aujourd’hui dévasté, ravagé, détruit par l’Ouragan le plus violent que l’Ile d’Haïti a connu depuis une décennie.
Une fois encore, les enfants d’Haïti chérie, qui était la Perle des Antilles, sont victimes. On ne peut plus parler de verger, de forêt, de jardins, de plantations, de maisons (surtout les maisons en toitures de tôle) parce que tout est détruit et emporté par le violent ouragan. Toutes les Femmes de REFALAG sont victimes d’une manière ou d’une autre. La grande majorité a perdu leurs maisons. Les maris de 4 femmes de REFALAG sont morts. Pour ce qui concerne les bétails et les jardins, les vergers – ça n’existe plus. Des arbres qui ont pris environ 8 à 10 ans pour pousser, des arbres qui ont environ 50 à 100 ans sont arrachés. Aussi le local de REFALAG pour loger son office a été détruit. Pour l’instant, c’est l’épidémie odieuse qui est le choléra qui fait des ravages. Pendant que les gens font leurs besoins physiologiques à même le sol et dans l’eau de rivière, c’est cette même eau que la population sinistrée utilise pour boire, se laver et faire de la cuisson. Je ne trouve pas de mots pour décrire la situation.“
La résolution de Katmandou nous engage: luttons contre la menace d’une catastrophe envi-ronnementale mondiale – nous, en tant que femmes de la planète soutenons-nous mutuelle-ment de manière solidaire, justement dans une grande détresse!

Organisons la solidarité internationale pour nos sœurs en Haïti!
Nous les appelons: courage! Ayez confiance: Vous n’êtes pas seules!
Contribuons à la guérison des cœurs brisés.
Informons de la situation de manière intense et collectons des dons pendant deux se-maines avec l’objectif de 10.000 euros.
Apportons nos expériences et les fonds à la Conférence européenne des femmes du monde du 6 novembre et, lors de cette période, faisons aussi de la publicité pour notre union en Eu-rope.
Octobre 2016

Envoyer des mots de solidarité et d’encouragement (si possible en français) pour REFALAG à Gaby Fries, gaby.fries@neuf.fr

Compte bancaire:
Verein zur Förderung des Austauschs in der Frauenbewegung e. V.
(Association pour la promotion des échanges dans le mouvement des femmes)
IBAN DE 68424614355608718401
BIC:GENODEM1KIH
Mot clé: Haiti
banque: Volksbank Kirchhellen eG / Allemagne

Download: L’appel
appel-solidarite-femmes-de-haiti-oct-2016-final-fr

Notre 2ème Conférence Mondiale des Femmes aura lieu comme prévu du 13 au 18 Mars 2016 en Katmandou/Népal!

Chère Femmes Mondiales!

De la part de la United Women’s Alliance (UWA), des femmes en Népal, qui préparent notre 2ème Conférence Mondiale des Femmes des Femmes de la Base, nous avons des bonnes nouvelles pour vous:
Le femmes courageuses de la United Women’s Alliance ont décidé:
Malgré toutes les difficultés que présentent toujours les conséquences du tremblement de terre en Avril 2015 et le blocus sur la frontière Inde: Notre 2ème Conférence Mondiale des Femmes aura lieu comme prévu du 13 au 18 Mars 2016 en Katmandou/Népal! (voir pièce jointe)
Le conséquences du tremblement de terre, dont les médias parlent beaucoup actuellement, ne sont pas si graves dans la capitale Katmandou et et les femmes nous disent, que le blocus de la part de l’Inde est assouplie actuellement.
Maintenant mettons la main à la pâte dans les deux mois qui viennent pour faire de notre conférence un grand succès!

Halinka Augustin, Monika Gaertner-Engel
Coordinatrices Européennes de la Conférence Mondiale des Femmes

Les femmes du Maroc dénoncent avec vigeur ce blocus!

Chères femmes du processus de la CMF dans les différents pays

Chère Halinka Augustin, Monika Gärtner-Engel, coordinatrices d’Europe de la CMF

Salutation militante

Les femmes militantes du Maroc sont informer des nouvelles incidences et surtout de blocus indienne sur le Népal et le risque de reporter la deuxième conférence mondiale des femmes de base à une date ultérieur. Les femmes du Maroc dénoncent avec vigueur ce blocus contre le peuple Népalais et surtout contre les femmes de Népal qui peuvent être plus infecté par ces effets néfastes. Les femmes du Maroc qui joignent leur voies au voies de toutes les femmes du Monde insistent à ne pas baisser les bras et de continuer à résister et à luter jusqu’à l’arrachement des droits du peuple Népalais et le droit des femmes du monde à organiser leur conférence dans le temps et le lieu choisi

Cordialement au nom des deux représentantes des femmes du Maroc: Meriam et Keltoum

Download:
151203 Solidarität und Protest aus Marokko zur Blockade Nepals fr

Des femmes de France de la Conférence mondiale des femmes saluent les femmes kurdes, les femmes de Rojava!

Vous, jeunes filles et femmes de Rojava vous vous battez avec fièrté et avec grand courage pour la liberté, pour la démocratie, pour l’égalité et pour une autre société. Votre combat est le nôtre!

Le réseau de la Conférence mondiale des femmes de la base soutient votre lutte de toutes ses forces. Vous êtes dans nos coeurs, dans nos débats et dans nos actions! Prochainement le 25 novembre, vous serez encore là à la journée mondiale contre les violences faites aux femmes.Avec le mouvement de la Conférence mondiale des femmes de la base, nous avons commençé à créer un réseau de solidarité. Nous combattons toute forme de violence faite aux femmes, nous disons non à l’exploitation et à l’oppression ! Nous voulons vivre libre et nous agissons pour un avenir meilleur.

En 2011, une première Conférence mondiale des femmes de la base a eu lieu au Venezuela. Notre objectif : créer un fort mouvement des femmes dans tous les pays – tout autour du globe! C’est de cela que nos luttes ont besoin: pour nous unir, pour en mobiliser d’autres, pour être victorieuses! Continuer la lecture de « Des femmes de France de la Conférence mondiale des femmes saluent les femmes kurdes, les femmes de Rojava! »

Message de solidarité de Monika Gaertner-Engel

Initiatrice et Coordinatrice Européenne des Conférences Mondiales de Femmes de Base

Chères femmes, chères combattantes et chers combattants pour la liberté !

Nous, les Femmes Mondiales vous envoyons nos salutations chaleureuses et militantes pour la manifestation aujourd’hui pour la commémoration de Sakine, Fidan et Leyla !

Nous demandons avec vous que toute la lumière soit faite sur leurs assassinats et que les responsables soient condamnés et punis !

Il est intolérable, que cette élucidation soit trâinée en longueur en manière irresponsable!
Il doit y avoir des motifs politiques la-derrière !
Continuer la lecture de « Message de solidarité de Monika Gaertner-Engel »